index.png

EDWARD CRUTCHLEY

8 février 2019

photographies Helle Moos

texte Stefan Howarth

 

Edward Crutchley nous a proposé une collection sans fioriture teintée de glamour pour le défilé automne/hiver 2019. On trouve des réminiscences des années 1980 dans cette série de 24 modèles faisant la part belle au gris métallique, aux imprimés et aux broderies. Le tout était brillamment juxtaposé et assemblé pour donner des allures d’hommes et de femmes d’affaires détendus. La collection, qui regorge de silhouettes agréables et fluides, est un ensemble de pièces plein de mordant, mis en valeur par des créations luxueuses, et de somptueux détails gothiques. Pour cette saison, Crutchley a décliné une palette pâle de gris, de verts, de camel doux et de chocolat.

24.jpg
15.jpg
1.jpg

Inspiré par Grace Jones dans Dangereusement vôtre, on y voit un clin d’œil au power dressing, à la splendeur, et aux fêtes (dont le côté dramatique et l'éclat étaient mis en avant). La marque a donné de l’immense cape de velours, de la robes de soie, des hauts en lurex et des tambourins. Les lignes sont claires et les pantalons amples et à rayures assortis avec des tricots de luxe en cachemire, le tout emmitouflé dans des manteaux à trois boutons. Les pantalons en laine sont ornés de fermetures éclair, et les jupes crayon drapées sont portées avec un blazer assorti.

12.jpg
2.jpg
14.jpg

La manucure gothique n’a laissé personne de marbre, au même titre que la mise en beauté, ainsi que les chapeaux style amish confectionnés par Stephen Jones Millinery. Outre les vêtements, ces touches d’élégance nous ont fait tout de suite nous sentir démodés, au grand dam des plus avant-gardistes. Une pièce phare de ce défilé était sans doute une robe ajustée en lurex argenté, agrémentée d’un chapeau plus grand que nature et d’escarpins Christian Louboutin vertigineux. Une collection puissante à tomber à la renverse, pour en jeter non seulement au bureau, mais aussi en dehors

8.jpg
 

eDWARD CRUTCHLEY aUTOMNE-HIVER 2019

Englsih version here.